10% de remise sur votre 1ère commande avec le code : WELCOME10 | Livraison offerte à partir de 50€ d'achats

Notre histoire

Une histoire de champignons...

Un jour, j'ai entendu dire que les pleurotes poussaient si facilement sur la paille, ou ailleurs... Et pourquoi pas sur du marc de café ? Premier test fait dans une bouteille de cristalline : On va chercher le marc de café au restaurant du village, on mélange un peu de mycélium et on verra ce que ça donne.

Allez, c'est parti je teste...me voilà à la maison, au milieu de mes enfants, des dizaines de petits sacs en test qui ont l'air de se porter bien...le mélange blanchit, il paraît que c'est bon signe. 

3 semaines après...oh, voilà ma première grappe de pleurotes qui pointe le bout de son nez! ça marche!!! joie et excitation m'envahissent. D'un déchet, un pleurote est né...et pas n'importe quel pleurote! le marc de café lui donne un goût exquis et une texture fondante mais ça on ne le savait pas encore.

  

 

Tout s'est enchainé si rapidement...mise en place, création de notre société. Quel nom lui donner? Blue Farmers...

...Blue...en rapport direct avec la Blue economy qui prône l'utilisation de ressources locales pour une productivité. Elle vise le zéro déchet et je souhaite m'en inspirer.  

...Farmers...pour fermier bien sûr! 

Il a fallu ensuite trouver un endroit idéal pour faire pousser ces petits trésors. Voyons voir, il leur faut: des températures variables selon les différentes étapes, de l'humidité, de la lumière ou pas... des containers maritimes sembleraient convenir parfaitement bien. Les voilà...

Nous voilà installés et prêts à livrer nos pleurotes avec notre véhicule électrique.

Mon but : convaincre chaque restaurant que ce sont des pleurotes uniques et puisque nous habitons à 15 km du restaurant Paul Bocuse, le persuader de cuisiner nos champignons. 

A bord de mon véhicule électrique en livraison, il me reste 1kg de ces fameux pleurotes. Allez, je prends mon courage a deux mains et je me rends chez Paul Bocuse. Le chef en cuisine réceptionne le colis et m'indique qu'ils gouteront mon produit.

3 jours plus tard, le téléphone sonne... C'est le chef! Il me dit: "on va travailler ensemble..." Quelle joie! Deux mois après avoir lancé notre activité, nos champignons vont être cuisinés dans un Trois Etoiles au guide Michelin, et pas n'importe lequel ! Paul Bocuse...une belle récompense.

 

Nous y sommes arrivés...1ère livraison pour le restaurant Paul Bocuse. 

 

Le plus gros pleurote que nous avons cultivé : 35 cm de diamètre et presque 500 grammes. Il a poussé en 8 jours. On vous met au défi de faire plus gros ;) 

 

Faire pousser des champignons dans des containers c'est bien, mais pourquoi chacun ne pourrait-il pas le faire chez soi ? Il me vient alors une nouvelle idée... Je souhaite rendre cette expérience accessible à tous. 

C'est parti!

Il faut d'abord choisir un contenant...une boîte... de quelle couleur? blanche... quelle matière? carton...

Ensuite, que faut'il mettre dans cette boîte? un sac petit format contenant ce fameux mélange qui apporte tant aux pleurotes...

Enfin, comment enrichir cette boîte? Notice explicative, police du texte, couleur, photo...

Ouf, c'est compliqué de faire des choix pour transmettre au mieux à chacun mon engouement dans ce projet.

Mais voilà le premier prototype de boîte...

 

C'est toujours plaisant de voir ce que ça peut donner chez vous...

 

 

des kits de pleurotes chez des clients (merci pour ces partages).

 

D'autres idées me viennent à l'esprit... et pour ceux qui n'aiment pas les champignons? Pourquoi ne pas imaginer sur le même principe, des kits de plantes aromatiques prêts à pousser?

Me voilà reparti dans des tests...dans des décisions de choix de contenant, couleur, contenu...ce qui est génial avec les aromates c'est qu'on peut varier les plaisirs, il y en a pour tout les goûts: coriandre, ciboulette, basilic... et bien sûr d'autres sont en préparation ;)

Puis, à l'approche de Noël, j'imagine ces milliers de sapins qui vont être coupés pour satisfaire nos plaisirs...quelle catastrophe écologique! Mais tiens, et si chacun faisait pousser son propre arbre de Noël? Voici une solution plus respectueuse de l'environnement et en plus, quelle satisfaction de regarder grandir son sapin de Noël... 

 Et voilà, un petit pot magique qui permet de garder son sapin d'année en année...un vrai sapin qui sent bon et qui ne perd pas ses épines! que du bonheur...

Bien entendu, toujours en quête de satisfaire chacun...j'ai d'autres idées en tête...patience, c'est en test ;)